Duo :
Anne Trierweiler : Chant, baglama grec, percussions.
Raphael Benyoucef : Oud, bouzouki, chant.

Ensemble : 
Théophile Joubert : Violoncelle, baglama turc, chant.
Stuart Dickson : Percussions.
Georgi Dimitrov : Qanun.

Vojao, né de la rencontre entre le multi-instrumentiste Raphaël Benyoucef et la chanteuse-percussionniste Anne Trierweiler, tient son nom d’un mot espéranto signifiant voyage. Il vous invite à une flânerie musicale autour de la Méditerranée à travers un répertoire de chants traditionnels. Au son du oud et du bouzouki se mêlent des chants grecs, turcs, arabes ou séfarades qui parlent d’exil, d’amour, et de soif de vivre.

Ces musiques, chargées d’histoire, témoignent de la richesse des échanges culturels qui les ont nourries. Les migrations, comme celle des Grecs d’Asie mineure ou des Juifs de l’Espagne médiévale, y ont joué une place centrale. Suivant les traces de cette histoire, le duo est parti à la rencontre des peuples et de leur culture, notamment en Grèce et Turquie, mais aussi en Andalousie. De retour en France, ils partagent avec vous ce qu’ils ont rapporté de leur périple autour de la Méditerranée, tout en continuant auprès de maîtres respectés à se nourrir d’une tradition vivante.

D’autres musiciens se joignent ponctuellement à Vojao, Théophile Joubert(Yenalaba) au violoncelle et au saz, Stuart Dickson (Light in Babylon, Johny Makam) aux percussions orientales,  Georgi Dimitrov (Jordi Savall’s Orpheus XXI) au Qanun.

Vojao s’est produit en Turquie, en Grèce, en Espagne, ainsi qu’en France au festival Objectifs Sud, le Festid’fou, ou Bicéphale.

« L’histoire des rives de la Méditerranée rencontre alors l’intime dans une ballade agréable, mélodieuse, entraînant le public dans des ailleurs métissés. Un bel accueil et les applaudissements chaleureux du public ont été à la hauteur de la qualité de ce voyage musical insolite et talentueux. » (Le Dauphiné libéré)